Assurance santé expatrié en Australie : tout savoir

Publié le 15/07/2020 à 19h22 et mis à jour le 16/07/2020 à 12h03

Que ce soit pour une brève mission professionnelle ou une véritable expatriation de long terme, un séjour en Australie nécessite évidemment de vous poser les bonnes questions en matière de couverture santé. Quel sera votre statut sur place ? Comment bénéficier d’une couverture satisfaisante de l’ensemble de vos soins, médicaments et consultations médicales ?

Assur-Travel vous propose ci-dessous un point d’ensemble concernant les spécificités de l’assurance santé en Australie, afin de préparer votre expatriation dans les meilleures conditions.

Quitter la France pour l’Australie : quelle couverture santé ?

Vous envisagez de séjourner en Australie pour une durée plus ou moins prolongée ? Le type d’assurance santé dont vous pourrez bénéficier sur place dépendra en grande partie de votre statut administratif.

Résidents temporaires, touristes et visiteurs familiaux

Pour rappel, les ressortissants français souhaitant s’expatrier en Australie pour une durée inférieure ou égale à un an peuvent solliciter, selon les cas :

Le visa électronique eVisitor (subclass 651), simple et rapide à obtenir. Ce document convient pour une visite de trois mois au maximum, à vocation touristique, familiale ou professionnelle.
Le visa visiteur, ou « Visitor Visa » (subclass 600), qui permet quant à lui d’obtenir une autorisation de séjour de trois, six ou douze mois.

Si vous entrez sur le territoire australien avec l’un de ces deux visas, vous n’aurez d’autre choix que de souscrire une assurance santé privée pour couvrir vos soins sur place. En effet votre statut de résident temporaire vous exclut automatiquement du bénéfice de l’assurance santé fédérale « Medicare », même si vous êtes autorisé à exercer une activité professionnelle sur place.

D’autre part il n’existe aucune convention bilatérale de sécurité sociale entre la France et l’Australie, ce qui signifie que votre statut d’assuré social français ne vous donne aucun droit sur place.

A noter :

Une convention bilatérale existe en revanche entre l’Australie et d’autres pays francophones comme la Belgique et la Suisse. Cet accord permet aux résidents temporaires belges ou suisses de bénéficier de Medicare sur place, dans une version un peu plus restrictive toutefois que celle proposée aux Australiens.

Résidents permanents : inscription obligatoire à Medicare

Différentes catégories de visas professionnels vous permettent de bénéficier d’un statut de résident permanent en Australie, dont notamment l’Employer Nomination Scheme (subclass 186), le Skilled Independent Visa (subclass 189) et le Skilled Regional Visa (subclass 887).

Les résidents permanents exerçant une activité professionnelle, et présents sur le sol australien depuis au moins deux ans, relèvent automatiquement du régime fédéral Medicare. Ce dernier, à l’instar de la sécurité sociale française, prend en charge une part des frais médicaux contre le prélèvement automatique d’une cotisation sur le salaire. L’ inscription à Medicare est obligatoire et nécessite de vous rendre au centre Medicare le plus proche, ou de composer le 132 011. Chaque assuré Medicare est destinataire d’une carte, à présenter lors de chaque consultation.

Ce régime de base, bien sûr, peut et doit être complété par une assurance complémentaire que vous pourrez souscrire auprès de différents prestataires (voir ci-dessous).

Étudiants et programme vacances travail (PVT)

L’obtention d’un visa australien par un étudiant étranger est soumise à une attestation d’assurance santé délivrée par le « Overseas Student Health Cover ». Cette assurance propose l’ensemble des prestations de base aux étudiants effectuant tout ou partie de leur cursus d’enseignement supérieur en Australie. La souscription est obligatoire.

Les ressortissants français bénéficiant du visa subclass 417 dans le cadre du programme vacances travail (PVT), enfin, doivent quant à eux s’assurer auprès d’un prestataire privé dans les mêmes conditions que les autres résidents temporaires.

Assurance santé en Australie : comment ça marche ?

Le système de santé australien, tout comme en France, est composé de deux étages avec un régime de base obligatoire (Medicare) et une assurance privée complémentaire.

Quel niveau de remboursement avec le Medicare australien ?

Attention : la carte d’assuré social Medicare vous permet de bénéficier d’un remboursement partiel de certains soins et prestations de santé, mais leur liste est limitée. Le régime de base prend notamment en charge :

Les consultations médicales chez un praticien généraliste (General Practitioner ou « GP ») et un spécialiste. Le remboursement s’élève à 75 % du tarif pratiqué par un médecin conventionné. Vous serez également remboursé en cas de consultation d’un médecin non conventionné, mais la différence sera entièrement à votre charge si vous n’avez pas de complémentaire santé.
Les actes de chirurgie répondant à un impératif de santé, et prescrits par un médecin.
Les frais liés à l’hospitalisation. La couverture atteint, selon les cas, 100 % ou 75 % des frais en cas de séjour dans un hôpital public.

Dans la grande majorité des cas, vous ne pourrez en revanche espérer aucun coup de pouce en ce qui concerne l’optique, le dentaire, certaines médecines dites alternatives et surtout l’achat de médicaments !

Coût et qualité des soins en Australie

Les infrastructures de santé en Australie sont d’un excellent niveau dans les grandes villes du pays, et restent très fiables dans les zones les plus reculées du « Bush », sauf pour le traitement de pathologies graves et très spécifiques qui exigeraient un retour en urgence dans les principaux centres urbains. La qualité des soins dispensés en Australie vaut autant pour le secteur public que pour le secteur privé.

Le prix des soins en Australie se situe dans la moyenne haute des pays développés et dépasse très nettement les tarifs moyens pratiqués en France. Le pays arrive régulièrement entre la 5ème et la 15ème place au classement des pays du monde dans lesquels la santé est la plus onéreuse. A titre indicatif, le tarif s’élève à environ :

25 à 50€ pour une consultation chez un médecin généraliste.
120 à 150€ pour une consultation chez un médecin spécialiste. Ce tarif, applicable à la première consultation, peut toutefois être divisé par deux pour les visites suivantes.
15 à 40€ pour un médicament. Rappelons en outre que l’achat de médicaments n’est jamais pris en charge par le régime Medicare.
Si vous ne bénéficiez pas de la couverture Medicare, les frais d’hospitalisation en Australie peuvent s’avérer excessivement élevés. Une simple opération de l’appendicite peut vous être facturée 2 500€, majorée de 600 à 700€ pour une nuit d’hôpital.

A noter :

Certains médecins généralistes australiens proposent des examens de routine dans quelques spécialités comme la pédiatrie ou la gynécologie. Vous pouvez ainsi réaliser de précieuses économies par rapport à une consultation de spécialiste.

Comment choisir une assurance santé pour l’Australie ?

Que vous ayez besoin d’une assurance santé intégrale ou d’une complémentaire à Medicare, plusieurs formules et prestataires peuvent répondre à vos besoins.

Souscrire une assurance santé expatrié pour l’Australie

La souscription d’une assurance santé expatrié est la solution la plus classiquement retenue pour effectuer un séjour court en Australie ou se couvrir pendant les deux premières années d’un séjour long. Ces formules sont proposées par des assureurs internationaux comme Assur-Travel et sont à souscrire avant le jour du départ. Une attestation d’assurance santé internationale est d’ailleurs un prérequis pour un grand nombre de visas australiens.

Il existe bien sûr une grande diversité de formules proposant différents plafonds de remboursement, franchises et prestations. A vous de sélectionner celle qui vous semble offrir le meilleur rapport qualité/prix pour vous-même et votre famille.

Souscrire auprès de la Caisse des Français à l’Étranger (CFE)

La Caisse des Français à l’Étranger (CFE) est une assurance santé internationale qui vous permettra de bénéficier de remboursements à hauteur du tarif conventionné de la sécurité sociale française pendant votre séjour en Australie. Elle intègre donc l’ensemble des protections apportées par le régime social français, non seulement en matière d’assurance maladie mais aussi pour les accidents du travail, les maladies professionnelles et la retraite.

La CFE offre des remboursements forfaitaires faibles, a fortiori en Australie où les soins sont comparativement très coûteux. Elle présente surtout un intérêt pour ne pas rompre le lien avec votre statut d’assuré social français et maintenir vos droits. Une formule d’assurance expatrié incluant la CFE en régime de base est souvent un excellent compromis pour profiter d’une complémentaire performante.

Souscrire une assurance santé australienne

Il est enfin possible de contacter en ligne une assurance santé australienne avant votre départ et de souscrire une formule adaptée. Gardez à l’esprit toutefois que les contrats proposés par les assureurs australiens sont, le plus souvent, taillés pour correspondre aux besoins des Australiens, affiliés automatiquement à Medicare. A tarif équivalent, le niveau de remboursement proposé est souvent moins attractif qu’une assurance expatrié proposée par un prestataire international spécialisé.

Bon à savoir

Quelles autres garanties prévoir pour un voyage en Australie ?

Non éligible à Medicare ? Profitez d’un crédit d’impôt

Même s’ils ne sont pas ou pas encore éligibles à Medicare, les ressortissants étrangers exerçant une activité professionnelle en Australie subissent une ponction de leur salaire pour financer le régime. Cette cotisation (la « Medicare Levy) peut néanmoins vous être remboursée si vous réclamez votre exonération dans votre déclaration d’impôts annuelle : pensez donc à remplir le formulaire n°3169, intitulé « Application for Medicare levy exemption certification ».

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tenez-vous informé