Budget tour du monde : un tour du monde, combien ça coûte ?

Publié le 04/08/2021 à 13h40 et mis à jour le 04/08/2021 à 14h12

Partir pour un tour du monde, un rêve que caressent de nombreux Français. Toutefois, une inconnue de taille freine bien des ardeurs, le budget nécessaire pour une telle aventure. Quel est le budget moyen pour un tour du monde ? Quels sont les éléments influant sur le coût global ?Quels sont les principaux postes de dépense à anticiper ?

Quel est le budget moyen pour faire le tour du monde ?

Combien coûte un tour du monde, voilà une question que toutes celles et tous ceux qui envisagent une telle aventure se posent nécessairement. La réponse est 15 000 euros par personne pour 12 mois.

Toutefois, ce chiffre est à prendre avec des pincettes. En effet, il s‘agit d’une moyenne qui ne signifie finalement pas grand chose. Il est facile de comprendre que si vous voyagez en avion, vous dépenserez allègrement les 15 000 euros. En revanche, si vous êtes seul et en mode backpacker, il est peu vraisemblable que vous dépensiez autant.

Tourdumondistes : quels éléments influent sur votre budget ?

La somme nécessaire pour parcourir le globe dépend de nombreux facteurs. Transport, hébergement, assurance, équipement, nourriture, visas, comment prévoir ce que vous allez dépenser ?

Quels pays allez-vous visiter ?

Le coût de la vie n’est pas le même partout dans le monde. Certaines destinations ne nécessitent qu’un budget réduit alors que d’autres peuvent vous revenir très chères.

Parmi les pays les moins chers, on trouve par exemple :

  • 18 €/jour : l’Inde ;
  • 20 €/jour : le Laos, les Philippines, le Népal, le Nicaragua, le Cambodge ;
  • 23 €/jour : la Mongolie, le Myanmar, l’Indonésie.

À l’inverse, parmi les pays les moins abordables, on trouve par exemple la Jamaïque et la Mauritanie (43 € par jour), le Kenya (48 € par jour), le Japon et la Nouvelle-Zélande (60 € par jour), la Polynésie (87 € par jour) ou encore la Norvège (92 € par jour).

Hébergement : quel type de voyageur êtes-vous ?

Le type d’hébergement que vous souhaitez privilégier durant votre voyage influe grandement sur le budget nécessaire. Dans tous les cas, c’est le principal poste de dépense.

Du plus économique au plus cher, trois possibilités s’offrent à vous :

backpacker : le backpacker est un routard. Il part à la découverte du monde avec en tout et pour tout, le contenu d’un sac à dos. Il voyage souvent en faisant du stop. Il n’hésite pas à dormir sous la tente, pratique le couchsurfing ou dort chez l’habitant contre quelques menus services ;

baroudeur classique : le baroudeur se déplace en utilisant au maximum les transports en commun. Pour dormir, il privilégie les hébergements à faible coût comme les auberges de jeunesse.

famille : bourlinguer en famille à travers les continents engendre des frais supplémentaires. L’hébergement est souvent plus coûteux car il faut un minimum de confort pour les plus jeunes.

Bien évidemment, là encore, cela dépend des pays traversés et du nombre de jours passés dans chaque.

Les transports

Le transport est souvent le second poste de dépense, juste après l’hébergement. Celui-ci dépend de votre manière de voyager, du nombre de pays visités, mais également du nombre de continents traversés.

En effet, si vous avez décidé de visiter les quatre continents, vous devrez nécessairement prendre l’avion à de multiples reprises. Comme c’est le moyen de transport le plus cher, l’addition risque de rapidement grimper.

A contrario, si vous choisissez de parcourir l’Europe et l’Asie en privilégiant le train et le car, vous irez certes moins vite, mais dépenserez beaucoup moins.

Il est donc essentiel pour un tourdumondiste de bien déterminer le temps nécessaire pour aller d’une ville à une autre et la manière de s’y rendre.

Les dépenses quotidiennes

Les dépenses quotidiennes obligatoires sont souvent liées à la nourriture. Dans la rue ou sur les marchés, dans bon nombre de pays, il est possible de se nourrir à moindre frais en dégustant des spécialités locales.

Vous avez également la possibilité d’opter pour des snacks ou des restaurants, mais cela peut rapidement représenter un budget conséquent.

Autres frais auxquels les globe-trotters ne pensent pas toujours, ceux liés à l’utilisation de leur carte bancaire dans un pays étranger. Avant de partir, il convient donc de vous rapprocher de votre banque pour trouver la solution la plus avantageuse pour régler par carte et effectuer des retraits partout dans le monde.

Les activités

Parcourir le monde n’est rien s’il n’est pas possible de visiter tel monument ou de participer à telle fête incontournable. Vous devez donc prévoir une somme allouée uniquement aux activités et autres visites.

Ces dernières doivent être anticipées pour maîtriser au mieux vos dépenses, tout en vous gardant la possibilité d’improviser et de vous faire un petit plaisir.

Les vaccins

Les vaccins obligatoires diffèrent en fonction des pays que vous envisagez de traverser. Il est donc recommandé d’en parler à votre médecin traitant. Il vous indiquera la marche à suivre.

Dans tous les cas, c’est une dépense à intégrer à votre budget prévisionnel. En effet, les seuls que l’Assurance Maladie rembourse sont le DTP ( diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite), le ROR (rougeole, oreillons, rubéole) et l’hépatite B. Tous les autres sont à votre charge. Pour les faire faire, le mieux est de se rendre à l’hôpital.

Le prix de ces vaccins est variable. Toutefois, comptez par exemple un peu plus de 100 € pour le vaccin encéphalite japonaise ou encore presque 70€ pour la fièvre jaune .

Les visas

Pour faire votre tour du monde, vous avez besoin de visas pour traverser les frontières. Si le droit d’entrée est gratuit pour une poignée de pays, c’est loin d’être la majorité. Mis bout à bout, ces différents visas représentent une dépense loin d’être négligeable.

Quelques exemples de prix de visa :

-Inde : 110 € ;

-Chine : 60 € ;

-Russie : 35 € ;

-Cambodge : 33 € ;

-Nouvelle Zélande : gratuit ;

-Japon : gratuit ;

-Thaïlande : gratuit.

L'assurance globe-trotter

Manger de la street food, côtoyer des centaines de personnes, c’est évidemment toujours prendre le risque de tomber malade. Si tout est pris financièrement en charge en France, cela peut devenir beaucoup plus problématique à l’étranger. Nombre de pays ont un système de santé très onéreux et le moindre souci médical peut se transformer en tracas financier.

Problème de dents ? Consultation ou hospitalisation ? Bénéficiez d’une couverture santé efficace durant votre tour du monde grâce à Assur-Travel. En effet, nous vous proposons une assurance globe-trotter sur-mesure, une protection santé pour vous et pour votre famille.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tenez-vous informé