Partir étudier au Canada : les bonnes raisons d’y aller

Publié le 07/09/2022 à 14h16 et mis à jour le 07/09/2022 à 14h49

Tous les ans, des milliers d’étudiants français traversent l’océan Atlantique pour y poursuivre leurs études.  Excellence de l’enseignement supérieur, qualité de vie, expérience professionnelle, pourquoi partir étudier au Canada ?

Un système éducatif reconnu et réputé

La qualité du système éducatif universitaire canadien est reconnue à travers le monde. En effet, contrairement à ce qui se fait par exemple en France, il encourage une approche interdisciplinaire de l’enseignement. En outre, chaque établissement est en pointe pour tout ce qui est numérique et technologique.

Les universités canadiennes figurent parmi les meilleures au monde, et ce, depuis des décennies. Les diplômes qu’elles délivrent sont reconnus sur le continent nord-américain, mais également aux quatre coins du globe. Pour un étudiant français, c’est une occasion unique d’accéder à de nombreuses opportunités professionnelles en France comme à l’étranger.

Travailler tout en étudiant au Canada

Le coût d’une année d’études au Canada est certes supérieur à son équivalent en France. Par contre, les opportunités qui s’offrent ensuite aux jeunes diplômés sont également bien plus intéressantes. C’est l’une des principales motivations des Français partis poursuivre leur formation au pays à la feuille d’érable.

Par ailleurs, à reconnaissance équivalente, partir étudier au Canada reste abordable. Ainsi, les frais universitaires ou de scolarité sont compris entre 5 000 et 20 000 dollars canadiens. A titre de comparaison, pour faire des études aux USA, il faut débourser au minimum 23 000 dollars US tous les ans.

Des offres d'emploi après l'obtention du diplôme

Vous avez obtenu votre diplôme dans l’une des universités canadiennes ? Quantité d’entreprises sur tout le territoire recrutent les jeunes diplômés, y compris ceux qui ne sont pas résidents canadiens.

Le marché du travail est dynamique. Nombreux sont les jeunes diplômés français qui se laissent tenter par un premier emploi  au Canada afin d’acquérir une expérience reconnue à l’international. Cette possibilité est facilitée par le permis de travail postdiplôme (PTPD).

Possibilité d'immigration après les études

Si le Canada ouvre ses portes aux étudiants français et du monde entier, ce n’est pas uniquement par philanthropie. En effet, le pays y voit une opportunité de recruter de jeunes fraîchement diplômés.

Pour les inciter à rester, le Canada propose deux voies d’immigration pour les jeunes avec un diplôme en poche :

  • le PTPD :  le permis de travail postdiplôme permet d’accepter une offre d’emploi en vue d’acquérir une première expérience professionnelle reconnue ;
  • l’Entrée express qui offre l’opportunité aux Français récemment diplômés de devenir résidents canadiens permanents.

Un système de soins performant

Le système de soins canadien figure parmi les plus performants au monde. De ce côté-là, nos lointains cousins n’ont rien à nous envier. En revanche, le reste à charge peut être important car le système de couverture est différent de celui de la France. Le coût des soins est également plus élevé.

En tant qu’étudiant étranger, il est primordial de bien se renseigner avant de partir.

L’anglais et le français, les deux langues officielles

Partir et s’expatrier pour étudier à l’étranger est souvent synonyme de barrière de la langue. Avec le Canada, ce n’est pas un frein. Bien au contraire, cela peut même être une véritable opportunité.

En effet, cet immense pays a deux langues officielles, l’anglais et le français. En fonction de la région dans laquelle vous poursuivez vos études, vous parlerez l’une ou l’autre, voire les deux. C’est une chance car vous pouvez vous intégrer facilement dans les régions francophones comme le Québec. La langue n’est donc plus une barrière.

En outre, vous avez l’opportunité d’améliorer votre anglais et d’acquérir de précieux automatismes dans cette langue. En effet, l’immersion est la meilleure manière d’apprendre et de maîtriser une langue, qui plus est, l’anglais.

Une qualité de vie fort appréciable

Le Canada figure régulièrement parmi les pays où il fait bon vivre. Ainsi, au premier semestre 2022, son indice de qualité de vie est supérieur à celui de la France et de la plupart des pays européens.

C’est la conséquence d’un coût de la vie raisonnable, d’un accès à des soins de qualité, à une éducation reconnue dès le plus jeune âge ou encore à la richesse culturelle. En outre, le pays figure parmi les plus sûrs au monde. Enfin, sa population est accueillante et bienveillante.

Une expérience culturelle unique

Partir étudier à l’étranger est une belle opportunité pour découvrir un pays. Bien qu’ayant de nombreux points communs avec notre manière de vivre, une immersion au Canada est une formidable occasion de mieux connaître les habitants et leur culture.

Parmi les incontournables, il y a bien évidemment :

  • savourer une véritable poutine à base de frites, de fromage en grains et de sauce brune ;
  • découvrir le Festival international de jazz de Montréal (juillet) à la renommée mondiale ;
  • se plonger dans l’ambiance d’un match de hockey sur glace ;
  • contempler des paysages magnifiques et radicalement différents selon la saison ;
  • profiter de l’accueil chaleureux des Canadiens.