Vol raté : comment se faire rembourser les taxes d’aéroport ?

Publié le 15/07/2020 à 14h35 et mis à jour le 15/07/2020 à 14h57

Le saviez-vous ? Le prix total d’un billet d’avion inclut de nombreuses taxes, et certaines d’entre elles peuvent faire l’objet d’un remboursement intégral si jamais vous ratez votre vol. Que vous ayez manqué l’embarquement par votre propre faute ou en raison d’un événement extérieur à votre volonté, et que vous soyez ou non assuré, cette somme parfois non négligeable vous est légalement due, sous réserve bien sûr d’en faire la demande.

Comment solliciter le remboursement des taxes d’aéroport, et dans quelles conditions pouvez-vous le faire ? Assur-Travel, spécialiste de l’assurance voyage, vous propose ci-dessous un point complet.

Quelles taxes aériennes peuvent faire l’objet d’un remboursement ?

La demande de remboursement de votre taxe d’aéroport ou de votre redevance passager doit être adressée directement au vendeur du billet : il peut donc s’agir de la compagnie aérienne elle-même, mais aussi d’un voyagiste ou encore d’une plateforme de réservation en ligne selon les cas. La loi ne fixe pas un délai maximal pour soumettre votre demande, mais il est recommandé de la faire parvenir au plus tôt.

Votre demande de remboursement peut être adressée :
-soit par courrier recommandé avec accusé de réception
-soit via un formulaire en ligne, si la compagnie aérienne ou le voyagiste proposent cette possibilité

Si vous privilégiez une réclamation par courrier, des modèles pré-rédigés peuvent être facilement trouvés sur Internet. Dans tous les cas, il sera nécessaire de joindre à votre demande une photocopie ou un scan du billet d’avion non utilisé.

Quelles sont les modalités du remboursement de la taxe d’aéroport ?

Le vendeur du billet peut vous faire parvenir le remboursement de la taxe d’aéroport par chèque, par virement bancaire ou en recréditant votre carte bancaire du montant nécessaire. Attention, tous les prestataires ne proposent pas nécessairement l’ensemble de ces méthodes de remboursement. Si le vendeur procède uniquement par virement bancaire, il peut solliciter l’ajout d’un relevé d’identité bancaire (RIB) à votre dossier de demande de remboursement. Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à consulter les conditions générales de vente sur son site Internet.

En cas de demande de remboursement adressée par courrier, le vendeur est en droit de prélever jusqu’à 20 % du montant remboursable, au titre des frais de traitement de votre dossier. En cas de demande en ligne, en revanche, aucun frais de ce type ne peut vous être facturé : il est donc recommandé de privilégier systématiquement le recours à Internet si vous en avez la possibilité.

Quel est le délai du remboursement de la taxe d’aéroport ?

Le vendeur du billet dispose d’un délai de 30 jours francs pour vous rembourser, qui court à compter du jour de la réception de votre demande, attesté soit par l’accusé de réception, soit par un e-mail de confirmation.

En cas de retard ou de refus pur et simple de procéder à un remboursement, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un site Internet spécialisé dans les recours adressés aux compagnies aériennes et aux plateformes de réservation.

Et concernant le remboursement du billet d’avion lui-même ?

La taxe d’aéroport et la redevance passager ne représentent au final qu’une portion très modeste du montant total du billet. Pour bénéficier du remboursement de la plus grande partie de votre billet d’avion, il est nécessaire d’opter lors de la réservation pour un billet remboursable ou, le plus souvent, de souscrire une bonne assurance annulation. Cette dernière s’avère notamment précieuse pour vous indemniser en cas d’événement grave et imprévisible comme un accident, une maladie, un licenciement ou encore le décès d’un proche.

***

L’achat d’un billet d’avion représente un budget important pour la plupart des voyageurs. N’hésitez pas à faire appel à Assur-Travel, et à souscrire une assurance voyage complète au meilleur prix. Vous bénéficierez ainsi d’un véritable remboursement, qui ne se limite pas aux taxes d’aéroport.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tenez-vous informé