Assurance santé pour expatriés au Mexique : conseils et informations

Publié le 10/07/2020 à 09h30 et mis à jour le 09/11/2020 à 09h38

Vous partez en expatriation au Mexique et l’heure est venue de penser à votre assurance.
Nous vous présentons ici comment fonctionne le système de santé mexicain et les différentes options qui s’offrent à vous en tant qu’expatrié.

Les possibilités de couverture médicale au Mexique sont variées et chacun trouvera celle qui lui est le mieux adaptée, tant au niveau des coûts que de la qualité des soins et du taux de couverture.

Comment fonctionne le système de santé au Mexique ?

Au Mexique l’inscription à la sécurité sociale est obligatoire. Il y a des points communs avec le système français, car il est financé par les cotisations sociales des entreprises et des employés mais dans la réalité, les avantages sont moindres. Nous vous détaillons pourquoi.

Si vous travaillez pour une entreprise privée mexicaine, votre employeur vous inscrira à l’IMSS (Institut gouvernemental de la sécurité sociale). C’est la couverture sociale obligatoire pour tous les salariés du privé en contrat local. Vos ayants-droits sont également couverts (en général vos enfants et/ou votre conjoint).

Pour le secteur public c’est l’ISSSTE (Institut Mexicain de la sécurité des fonctionnaires) qui prend en charge la couverture sociale des travailleurs.

Cette couverture octroyée par les entreprises mexicaines vous donne accès aux hôpitaux publics.
Elle couvre les maladies, les risques professionnels, la maternité…
Cependant, les hôpitaux sont souvent bondés et la qualité des soins semble très variable.

Chaque pharmacie dispose d’un cabinet médical. La consultation est très bon marché : entre 1 et 3 euros.

Si vous souhaitez consulter un médecin privé ou un spécialiste : dentiste, gynécologue, dermatologue… Le prix moyen de la consultation est de 500 pesos mexicain (environ 25€).

Les assurances privées au Mexique

Il est très courant que les mexicains qui en ont les moyens se protègent avec des assurances privées nationales. Ils bénéficient alors de soins de meilleure qualité et le temps d’attente est largement réduit.

Cependant ces assurances privées nationales pratiquent généralement des prix très élevés et sont en recherche de rentabilité. Elles exigent à leur assurés le paiement de franchise afin de pouvoir être remboursés.

Soyez très attentif si vous décidez de souscrire à une assurance privée mexicaine. En effet, leurs prestations varient et il existe plusieurs « niveaux » d’hôpitaux selon leur équipement.
Mieux l’hôpital est équipé, plus l’assurance sera chère.
Le montant de la franchise avoisine les 10% du montant total des soins.
Renseignez-vous également sur les plafonds proposés par les assurances locales.

Comment vous protéger si vous travaillez au Mexique pour une entreprise privée

Si vous travaillez pour une entreprise privée mexicaine avec un contrat local vous êtes automatiquement assuré par l’IMSS cité plus haut. Cependant, il est vivement conseillé de compléter votre couverture avec une mutuelle.

Voire de souscrire à une assurance privée mexicaine ou française.
Cela vous permettra d’avoir accès à des cliniques ou hôpitaux privés que vous offrirons des soins et une attention de bien meilleure qualité pour un temps d’attente beaucoup plus court.

Comment vous protéger si vous travaillez au Mexique pour une entreprise française

Si vous travaillez au Mexique pour une entreprise française, vous devez quand même vous inscrire au système de sécurité sociale du Mexique. Un expatrié, même travaillant pour une entreprise française, se doit de s’enregistrer à la sécurité sociale du pays où il vit.
Ensuite, soit vous vous en contenter, soit vous compléter votre couverture médicale en souscrivant à des assurances privées locales ou françaises.

Il existe toutefois une autre option.
Si vous souhaitez garder un lien avec la sécurité sociale française vous avez la possibilité de vous inscrire à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE). Celle-ci offre trois assurances : une assurance accident du travail, assurance maladie et une assurance retraite. Vous gardez alors les droits que vous aviez en France. C’est la solution la plus sûre si vous prévoyez de rester plusieurs années sur place.

Enfin, la 3ème solution est le détachement. Cela signifie que votre employeur français continue à cotiser au système de sécurité sociale français. Vous conservez alors tous vos droits. Libre à vous ensuite de les compléter par une mutuelle afin d’être mieux remboursé(e) en cas de dépenses de soins élevées.
Pour bénéficier de cette option il est important que l’entreprise de votre employeur accepte de continuer à cotiser au système de sécurité sociale français.

Comment vous protéger si vous êtes travailleur indépendant ou chef d’entreprise au Mexique

Vous pouvez choisir de vous expatrier au Mexique et d’y travailler comme travailleur indépendant (profession libérale, auto-entrepreneur) ou créer votre entreprise.
Vous allez alors devoir vous inscrire au régime volontaire de l’IMSS.

Pour cela, rendez-vous dans les locaux de l’IMSS de votre ville pour démarrer les démarches d’inscription.
Avant cela, il faudra avoir réaliser les démarches de déclaration de travailleur indépendant.

Comment vous protéger si sous partez passer votre retraite au Mexique

Vous avez prévu de quitter la France pour profiter du climat et de la tranquillité mexicaine pour couler des jours heureux (dans une résidence privée).
Et votre couverture médicale est un élément clé à prendre en compte. Pensez à avertir votre Caisse d’assurance Maladie ;
La solution la plus simple est de vous inscrire et de cotiser à la CFE.
Vous pouvez également opter pour une assurance privée sur place, mais les coûts y sont souvent élevés.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tenez-vous informé