10 conseils pour réussir son expatriation à Dubaï

Publié le 24/07/2019 à 12h42 et mis à jour le 02/07/2020 à 10h58

Décider de partir vivre à l’étranger n’est pas une décision à prendre à la légère. Préparation et anticipation sont les mots d’ordre pour réussir un projet d’expatriation dans l’impressionnante ville de Dubaï.

Visiter ou se renseigner sur Dubaï avant de partir

Ville de la démesure, Dubaï offre une ambiance particulière à ses habitants. Boutiques de luxe, hôtels, activités touristiques, tout est fait pour le confort des Dubaïotes et des touristes. Avant de prendre une décision et faire ses valises il est essentiel de bien se renseigner sur la vie à Dubaï, ses règles, ses coutumes, les démarches pour s’expatrier, etc. Pour entrer sur le territoire, les Français n’ont pas besoin de visa. Un tampon sera apposé sur le passeport afin d’autoriser les visiteurs à rester dans le pays pour un maximum de 90 jours. Le temps idéal pour se faire une idée sur la capitale économique du pays.

Régler les démarches administratives dans le pays d’origine

Pour être aussi bien dans sa tête que dans ses affaires, chaque expatrié doit prendre le temps de régler toutes les démarches administratives qu’un départ à l’étranger impose. Avertir la banque que des retraits seront faits depuis Dubaï, prévenir les impôts de votre changement de pays, mettre en place un suivi de courrier, mettre la maison en vente ou en location, tout un tas de démarches peuvent venir interférer dans le départ à l’étranger si celles-ci ne sont pas bien réglées avant de partir. Les problèmes sont extrêmement compliqués à résoudre à distance et cela peut vite venir gâcher la joie d’une nouvelle vie à l’autre bout du monde.

Trouver un travail correspondant au profil

En fort développement économique ces dernières années, la ville de Dubaï recrute. Attiré par cette ressource d’emploi, de nombreux expatriés décident de s’y installer. Mais pour que l’expérience soit réussie, chacun doit trouver chaussure à son pied. Aux Émirats Arabes Unis aucun salaire minimum n’est assuré. L’idée n’est donc pas d’accepter n’importe quelle offre mais bien de trouver le job coïncidant avec votre profil. Pour cela, LinkedIn et l’expérience seront vos meilleurs atouts !

Bien négocier son contrat de travail dubaïote

La négociation à Dubaï ? Une tradition ! Chaque employé se doit de scruter avec attention toutes les conditions d’un contrat de travail avant de l’accepter et essayer de négocier les meilleures conditions. Il est courant pour les entreprises dubaïotes d’offrir de nombreux avantages comme l’attribution d’un logement, des billets d’avion aller-retour pour la France, etc. En négociant bien, il est parfois possible d’obtenir d’autres avantages comme les frais d’inscription pour l’école des enfants ou encore une voiture de fonction. Vivre à Dubaï n’est pas donné. Il vaut donc mieux obtenir un bon salaire ou de nombreux avantages en nature pour vivre confortablement.

Respecter les règles sociales des Émirats Arabes Unis

Le golfe persique est une région à part, très différente de notre culture française. Dubaï, comme le reste du pays, est un ville musulmane. La religion dicte ainsi quelques règles de conduite à bien respecter pour éviter les problèmes. L’alcool est notamment strictement interdit dans les espaces publiques. Fini les verres de vin rouge autour d’un bon repas en amoureux ! L’alcool peut se s’acheter mais ne se consomme qu’en privé. Une conduite à respecter à la lettre, surtout en période de ramadan. Il est aussi important de ne pas montrer de signe d’affection pour sa moitié dans la rue, sur la plage, etc. D’autant plus si vous n’êtes pas marié. Cela pourrait vous valoir un séjour en prison ! Bien comprendre toutes les règles des Dubaïotes et les respecter est donc primordial afin de réussir son intégration.

Prévoir un budget avant de partir vivre à Dubaï

Certains voyageurs décident partir à Dubaï, puis de trouver du travail une fois sur place. Une décision tout à fait imaginable mais qui implique de devoir se préparer à l’éventualité que le travail n’arrive pas tout de suite. Pour se sentir en sécurité, et ce, même si le travail est déjà trouvé, le mieux est de se créer une petite réserve d’argent pour faire face à tout type d’événements. Le budget moyen idéal pour vivre un mois à Dubaï est d’environ 2500€ (ce qui équivaut à peu plus de 10 000 dirhams) logement compris. Cette réserve permet ainsi d’envisager sereinement la recherche d’emploi.

Chercher des conseils auprès de la communauté francophone

Qui se ressemble s’assemble ! Rester entre Français n’est pas toujours une très bonne idée quand on souhaite s’intégrer dans un pays. Pourtant partager les mêmes repères culturels peut réellement être bénéfique dans des pays si différents comme la France et les Émirats Arabes Unis. Les réseaux sociaux sont ainsi le rendez-vous préféré des expatriés pour organiser la prochaine sortie ou pour échanger de précieux conseils. Trouver du travail, faire des rencontres, trouver de l’aide pour quelques démarches, ou juste se changer les idées, se retrouver en groupe est toujours une occasion de plus de garder de jolis souvenirs de son expatriation.

Prévoir une couverture santé adéquate

Aux Émirats Arabes Unis, les soins hospitaliers peuvent vite monter et atteindre des sommes astronomiques. La plupart du temps, les entreprises qui recrutent proposent une couverture santé aux employés. Il est cependant largement recommandé de bien vérifier les conditions et de souscrire à une assurance santé pour expatrié afin d’éviter les mauvaises surprises. Rapatriement d’urgence, hospitalisation, tout doit être pris en compte afin de ne pas se retrouver avec une facture impossible à payer.

Travailler son anglais pour communiquer

Impossible de partir vivre et surtout travailler à Dubaï sans connaître la langue de Shakespeare. La plupart des entreprises communiquent en anglais en interne mais aussi avec les clients venus des quatre coin du monde. Il est donc essentiel de partir en sachant parler couramment la langue quitte à prendre des cours d’anglais intensifs avant le départ. La langue arabe n’est en revanche qu’un plus sur le CV. Cela n’empêche bien évidemment pas de faire quelques efforts pour apprendre quelques mots arabes pour s’intégrer parmi la population.

Savoir s’adapter au rythme de Dubaï

À l’arrivée dans un pays étranger, le regard est neuf. Tout est beau et nouveau et chaque petit détail justifie la moindre curiosité. Mais cet état de découverte s’éteint peu à peu. Certains expatriés ressentent alors le manque de la France et n’hésite pas à relever tout ce qui se passe mieux dans l’hexagone qu’à Dubaï. Mais savoir s’adapter n’est pas une question de trouver un endroit mieux qu’un autre, mais de se rendre compte qu’il est tout simplement différent. En décidant d’arrêter de comparer systématiquement les moindres coutumes dubaïotes, il sera plus facile de les apprécier.

Retrouvez nos autres articles pour bien préparer votre expatriation à Dubaï :

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tenez-vous informé