Voyager au Vietnam : quels sont les incontournables ?

Publié le 25/08/2022 à 10h04 et mis à jour le 26/08/2022 à 10h49

Longtemps déchiré pendant le XXe siècle, le Vietnam est aujourd’hui un havre de paix exotique et envoûtant. De nombreux voyageurs se laissent tenter par cette destination aux paysages variés. Quelle est la meilleure période pour s’y rendre ?

Voyage au Vietnam : que visiter ?

Le Vietnam est un pays étonnant car il présente une remarquable diversité de paysages et de lieux à visiter. Delta du Mékong, baie d’Halong, quels sont les incontournables ?

Sapa, entre rizières en terrasse et chemins de randonnée

Sapa est située dans la province montagneuse de Lào Cai, dans le nord du pays, à proximité de la frontière avec la Chine. Habitée par de nombreuses minorités, la ville est réputée pour les paysages exceptionnels des alentours.

A 1650 mètres d’altitude, elle est à flanc de montagne, ou plus exactement, de cirque naturel. Un site d’exception qui fut d’abord occupé par les Français qui posèrent les fondations de la ville. Celle-ci est entourée de rizières en terrasse considérées par beaucoup comme les plus belles d’Asie.

Sapa est également le point de départ de nombreux trek et randonnées dans le nord Vietnam.

La baie d'Halong, une merveille façonnée par la nature

La baie de Hạ Long (ou Halong selon l’orthographe) se situe au nord-est du Vietnam. Elle est célèbre pour ses 1600 karsts disséminés dans des eaux couleur turquoise.

Les karsts sont des îles peu importantes en diamètre mais présentant un hauteur importante. Elles sont constituées d’un massif calcaire sur lequel pousse des forêts tropicales. Ces îles uniques sont creusées de nombreuses grottes.

Ce décor magique s’apprécie en kayak ou en jonque. Depuis 1994, la baie d’Halong est inscrite au patrimoine mondial naturel de l’UNESCO.

Hanoï, sur les rives du fleuve Rouge

Située sur les rives du fleuve Rouge, Hanoï n’est pas seulement la capitale du Viêtnam. Elle est également considérée comme l’une des capitales les plus anciennes du monde.

Rien d’étonnant donc à ce que son architecture séculaire soit riche de nombreuses influences. Celles-ci furent tout d’abord chinoises, puis françaises et russes. La vieille ville abrite des rues étroites, de nombreux temples, des boutiques d’artisanat  et des bâtisses coloniales. Le quartier français est facilement identifiable avec ses bâtiments de style Haussmannien.

A pied, cette cité a beaucoup à offrir le jour (musées, temples, mausolée de Hô Chi Minh, etc), mais également la nuit. Prenez le temps de faire une halte gourmande pour y déguster quelques spécialités face au lac Hoan Kiem. Parmi celles-ci, la soupe Pho, les Banh cuon (raviolis), le bun cha ou encore le café à l’œuf.

Hoa Lu, l'ancienne capitale vietnamienne

Située dans la province de Ninh Binh, à une centaine de kilomètres de Hanoï, Hoa Lu fut la capitale impériale du pays vers l’an 1000. De nos jours, il ne reste que des vestiges de ce que fut la splendeur de Hoa Lu.

Parmi les incontournables à découvrir, il y a la visite des ruines de la citadelle, le temple dédié à Le Dai Hanh et la pagode Nhat Tru. Autre centre d’intérêt, les paysages époustouflants des environs avec notamment de vastes vallées parsemées d’immenses pitons rocheux.

Hoi An, la cité des lampions

Sur la côte centrale du pays, Hoi An a été un port marchand du XVe au XIXe siècle. La cité est un surprenant mélange de bâtiments de différentes époques et aux influences très diverses. Pour l’essentiel, ces dernières sont d’origine chinoise et française, mais également japonaise. On pense évidemment au pont-pagode japonais et à l’ancienne maison Tân Kỷ.

Remarquablement préservée, Hoi An compte plus d’un millier de bâtiments traditionnels avec une structure en bois. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999.

Enfin, Hoi An prend un tout autre visage dès que la nuit tombe. En effet, la vieille ville s’illumine de milliers de lampions qui se reflètent dans la rivière Hoai.

Les chutes Pongour

Proches de Dalat, les chutes Pongour figurent parmi les plus impressionnantes cascades du Viêtnam.

Les chutes Pongour se composent d’une succession de sept cascades pour une hauteur totale de 20 mètres. Leur largeur est également exceptionnelle, puisqu’elles font 100 mètres.

Hué, dernière cité impériale

Au cœur du pays, bénéficiant d’un accès vers la mer, Hué est la capitale vietnamienne de 1802 à 1945.

La Citadelle Royale de Hué est un complexe de bâtiments à l’intérieur duquel se trouve la Cité Impériale. A l’intérieur de cette dernière se trouve la Cité Pourpre Interdite qui est directement inspirée de la Cité Interdite bâtie par l’empereur Yongle en Chine.

La Citadelle de Hué, le mausolée des rois Nguyên et la vieille ville furent le tout premier site historique vietnamiene à être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L'île de Phú Quốc

Phú Quốc fait partie d’un magnifique archipel composé de 22 îles et îlots. C’est également la plus grande île du Viêtnam et probablement la plus belle.

Véritable bijou tropical, elle est baignée par les eaux claires de l’océan. Les plages de sable blanc bordées par une végétation luxuriante sont une invitation au farniente et à la détente.

Enfin, la partie intérieur de l’île de Phú Quốc est tout aussi remarquable, notamment ses nombreuses cascades lovées au coeur d’une végétation tropicale.

Quelle est la meilleure période pour se rendre au Vietnam ?

Le Vietnam présente un climat tropical au sud et subtropical au nord se caractérisant par deux saisons :

  • la saison humide : pour apprécier au mieux votre séjour au Vietnam, mieux vaut éviter la période de la mousson. Les pluies peuvent être diluviennes ;
  • la saison sèche qui est nettement plus favorable.

Toutefois, la saison des pluies s’étale sur des période différentes en fonction à la région :

  • dans le nord : pour visiter le nord du pays et la ville d’Hanoï, il faut privilégier les mois de novembre à avril. Les températures sont tempérées, mais les pluies rares. A l’inverse, de mai à octobre, les températures dépassent allègrement les 30° C et la pluviométrie est importante ;
  • le nord-ouest montagneux est très agréable d’octobre à avril. Les mois de mars, avril, octobre et novembre sont à privilégier. Les pluies sont rares, et les températures fraîches. C’est le moment idéale pour visiter Sapa et la province de Lào Cai ;
  • le centre se visite de préférence entre février et juin pendant la saison sèche. La saison des pluies commence à la mi-août et se prolonge jusqu’en janvier ;
  • le sud s’apprécie de décembre à avril. Les températures peuvent grimper jusqu’à 35°C avec un soleil généreux. A l’inverse, la période des pluies de mai à novembre est difficile à supporter. Il fait 30°C et les pluies sont très abondantes.