5 raisons pour repartir après une première expatriation

Publié le 24/03/2020 à 14h41 et mis à jour le 02/09/2020 à 01h52

Vous avez vécu l’expérience de l’expatriation, vous avez passé une ou plusieurs années loin de votre terre natale, franchi les obstacles administratifs et culturels avec succès, vous vous êtes fait de nouveaux amis dans votre pays d’accueil et avez adopté de nouvelles habitudes locales.

Puis les circonstances vous ont ramenées en France. Il a fallu vous réadapter et cela n’a pas toujours été simple. Il est même parfois plus compliqué de rentrer…que de partir.

Se ré-adapter à son propre pays est émotionnellement perturbant et administrativement contraignant.

Et après quelques mois ou quelques années en France, l’idée de repartir se manifeste de plus en plus en vous. Vous sentez qu’une partie de vous-même ne pourra pas totalement réintégrer la France. Et vous avez désormais un pays natal…et un pays de cœur.

Voir un produit originaire de votre pays d’expatriation dans un supermarché français peut illuminer votre journée, vous vous surprenez à placer des expressions de votre pays d’accueil dans vos phrases, vous rêvez dans la langue de ce pays où vous avez vécu quelques temps…Bref une partie de vous même est restée là-bas.

Ou peut-être qu’une envie de nouveauté grandit en vous. Une envie de découvrir un autre pays, de repartir vers une aventure nouvelle dans un pays différent du premier.

De ré-ouvrir les vannes de la spontanéité et d’accueillir les surprises du chemin.

Il y a peut-être un pays en particulier qui vous fait de l’œil et l’aventurier qui est en vous a soif de nouvelles aventures professionnelles et/ou culturelles.

Le retour en France a peut-être été un peu pesant, les démarches de « répatriation » sont lourdes, longues et complexes…

Alors….pourquoi ne pas repartir ?

Voici 5 bonnes raisons de vous envoler de nouveau, après une première expatriation.

1 - Repartir dans le pays qu’on a aimé

Vous avez aimé vos années à l’étranger. Vous vous êtes créé un cercle d’amis solide, vous avez pris vos habitudes dans votre ville d’adoption et dans votre quartier. Vous avez mûri professionnellement, avez appris à travailler dans un environnement multiculturel, êtes devenu bilingue, avez appris à cuisiner des plats locaux, rencontré la communauté de français de votre ville d’accueil…

Bref, vous vous êtes construit un réseau de confiance, un environnement confortable et chaleureux et vous vous êtes senti chez vous. Alors…pourquoi ne pas y retourner ?

Car votre mission professionnelle s’est terminée ? Peut-être que votre entreprise a encore du travail pour vous sur place ! 

Et puis si ça n’est pas le cas, faites marcher votre réseau local.

Vos amis peuvent être la source de nouvelles opportunités professionnelles.

Vous pouvez également rechercher un emploi dans une autre entreprise. Votre passé d’expatrié est désormais un véritable atout pour trouver un poste à l’étranger.

Et pourquoi ne pas lancer votre propre business sur place ? 

2 - Découvrir un nouveau pays

Vous êtes curieux, intrépide, vous aimez le changement, le challenge et la nouveauté. La France, vous l’aimez, mais surtout pour les vacances. Vous ne vous voyez pas y rester très longtemps. 

Vous avez vécu une première expatriation à l’étranger, vous avez adoré l’expérience mais vous avez désormais envie de nouveauté.

Partez dans un nouveau pays !

Si vous parlez anglais ou espagnol, le choix est large.

Et si vous avez la motivation d’apprendre une nouvelle langue…il l’est encore plus.

C’est l’occasion de découvrir une nouvelle culture, une nouvelle ville, de nouvelles façons de travailler. Si vous avez été expatrié en Europe, pourquoi ne pas tenter un changement de continent ? Et si vous avez vécu de l’autre côté du globe, pourquoi ne pas vous rapprocher de la France en vivant dans un pays européen ?

C’est une nouvelle occasion de se challenger et ressortir de sa zone de confort.

Partir dans un nouveau pays, c’est retrouver la phase d’émerveillement, expérimenter un nouveau mode de vie et rencontrer de nouvelles visions du monde.

3 - Tout sera beaucoup plus simple

Vous avez déjà vécu une expatriation. Vous êtes donc armé pour repartir vers de nouveaux horizons.

Les démarches administratives n’ont plus de secrets pour vous et tout ira beaucoup plus vite. Vous savez gérer les voyages en avion, les déménagements, trouver une école pour les enfants, rencontrer les réseaux d’expatriés… Toutes ces démarches se ressemblent peu importe le pays choisi. Le plus dur, c’était la première expatriation. La deuxième est beaucoup moins stressante et tout aussi excitante. 

Vous savez vous adapter plus rapidement au changement de culture. Vous avez acquis de solides capacités de communication interculturelle et appris à aimer le changement. 

Et la joie d’un nouveau départ sera toujours intacte si vous optez pour un nouveau pays.

4 - De nouvelles opportunités professionnelles

Repartir c’est continuer de vivre des challenges professionnels

Si vous avez déjà été travailleur détaché vous pouvez choisir cette fois, d’intégrer une entreprise locale. Bien sûr, selon le pays choisi, le salaire ne sera pas le même. Si vous souhaitez travailler dans une entreprise locale, mieux vaut choisir un pays développé, au risque de vous retrouver avec un salaire qui vous limite beaucoup dans votre liberté financière.

Vous pouvez aussi renouveler l’expérience du détachement à un nouveau poste ou dans une nouvelle entreprise.

Et pour ceux qui ont soif d’indépendance ou désirent changer de voie, pourquoi ne pas tenter l’aventure de l’entrepreneuriat à l’étranger. L’ entrepreneuriat est parfois plus simple à l’étranger qu’en France.
Devenir auto-entrepreneur et travailler en ligne est également une option de choix qui vous offre un maximum de liberté et de flexibilité. 

5 - Expat’ un jour...expat toujours !

Si vous avez aimé vos années d’expatriation, c’est que vous êtes curieux et que vous aimez les défis. 

Changez de continent ne vous fait pas peur et vous avez développé de solides capacités d’adaptation. Peut-être même que vous vous sentez plus citoyen du monde que français.
Vous avez la fibre de l’oiseau migrateur et la perspective de vivre dans un nouveau pays vous remplie de joie. 

Vous avez appris à vous sentir chez vous partout où vous êtes. Ce qui compte, c’est d’être entouré des personnes que vous aimez et/ou de faire un travail qui vous plaît, avec une qualité de vie à la hauteurs de vos aspirations.

Alors…continuez ! Quel sera votre prochain continent ?

 

Inscrivez-vous à la newsletter !

Tenez-vous informé