Bien que depuis 2009 les entreprises ont tendance à ralentir les départs vers l’étranger de leurs salariés –un expatrié avec un vrai statut d’expatrié coûte à sa société en moyenne entre 150 000 € et 250 000 €- quelque 90 000 Français tentent l’aventure chaque année.

Même si l’expatriation est une expérience très valorisante, elle s’avère risquée.

30% à 40% des expatriations se soldent par un retour prématuré. Les principaux problèmes concernent l’acclimatation sociale du conjoint quand il ne travaille pas, la scolarité des enfants, le sentiment d’insécurité dans certains pays, la perte de repères et l’éloignement familial.

Il convient donc de préparer son expatriation : connaissance des conditions de vie, démarches administratives, sur l’aide à la recherche d’emploi pour le conjoint, sur la prise en charge des frais de scolarité des enfants, sur la négociation avec l’employeur sur la spécification du contrat de travail (détaché, expatrié, local, autre) d’où découle beaucoup de questions sur les cotisations retraite, prévoyance et santé.

Pour  le contrat santé, est-il juste valable dans son pays d’expatriation, en France également, dans certaines zones géographiques ou dans le monde entier ? Cela varie  selon les contrats. Tous les principaux frais de santé sont-ils bien remboursés par le contrat santé ? Garanti-t-il le salarié expatrié ou toute sa famille ? Y-a-il des délais de carence ? Couvre-t-il bien les pathologies préexistantes que l’expatrié ou sa famille ont déclarés ?

Voir l’article sur le coût d’une expatriation dans le blog ASSUR TRAVEL

Voir aussi le site du ministère des Affaires étrangères et du Développement International qui a une page dédiée pour aider les futurs expatriés à préparer leur départ : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger-/preparer-son-depart-a-l-etranger/